Introduction

De Bitcoin Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Le but de cette page est de fournir une vue d'ensemble sur le système Bitcoin et son économie.

Concepts de base

Monnaie

Alice veut acheter les chaussettes en Alpaga que Bob met en vente. En retour, elle doit donner quelque chose de valeur égale à Bob. La manière la plus efficace de réaliser cet échange est d'utiliser un medium d'échange qui permet d'éviter la coïncidence des besoins nécessaire dans d'autres systèmes d'échanges tels que le troc. L'adoption de la monnaie et son acceptation peuvent être globales, nationales, ou dans certains cas locales ou limitées à une communauté.

Banques

Alice n'a pas besoin de donner de la monnaie à Bob en personne. Elle peut transférer cette valeur en faisant confiance à une banque qui lui promet de stocker et protéger ses fonds. La banque lui fournit une promesse écrite (nommée "relevé bancaire") qui lui donne le droit de retirer la même quantité de monnaie qu'elle a déposé. Vu que la monnaie appartient toujours à Alice, elle est autorisée à en faire ce qu'elle veut, et la banque (comme la majorité des banques), moyennant un petit supplément, va lui rendre le service de transférer les billets de devise à Bob en son nom. Cela est réalisé par la banque d'Alice qui donne les billet de devise à la banque de Bob et les informe que cette argent est pour Bob, qui verra son compte augmenté la prochaine fois qu'il regarde son sole ou reçoit son relevé bancaire.

Comme les banques ont de nombreux clients, et que leurs employés ont besoin d'argent pour réaliser le travail de parler aux personnes et signer des documents, elles ont recours actuellement à des machines telles que les Guichet automatique bancaire et des serveurs web pour interagir avec les clients à la place d'employés payés. La tâche de ces machine est de comprendre ce que les clients veulent faire avec leur monnaie et, dans la limite du possible agir en fonction (par exemple les GAB peuvent donner du liquide). Les clients peuvent à tout moment savoir combien d'argent ils ont dans leur comptes, et sont confiants sur le fait que les nombres qu'ils voient dans leur relevés bancaires et leurs écrans reflètent correctement la somme d'argent qu'ils pourraient obtenir de leur banque sous demande. Ils peuvent être si surs de ça qu'ils peuvent accepter ces nombres de la même manière qu'ils acceptent des billets de devise (de la même manière que les gens ont commencé à accepter des billets de francs alors qu'ils acceptaient avant de l'or ou de l'argent).

Un tel système a plusieurs inconvénients :

  • Il est coûteux. Les virements bancaires en Europe peuvent coûter 25 euros. Créditer un compte peux coûter plusieurs pourcents de la transaction.
  • Il est lent. Émettre des chèques et faire des transaction internationales peut prendre plusieurs jours.
  • Dans la majorité des cas, l'anonymat n'est pas possible.
  • Les comptes peuvent être figés.
  • Les banques et les services de paiement comme Paypal, Visa et Mastergard peuvent refuser refuser de traiter des transactions pour des personnes morales.

Bitcoin est un système de propriété et de transfert volontaires de bitcoins, d'une manière semblable aux banque en-ligne, mais sur base de pseudonymat et sans dépendance vis-à-vis d'une autorité centrale pour maintenir les soldes des comptes. Si les bitcoins ont une valeur, c'est parce qu'ils sont utiles, et leur création est limitée.

Base du Bitcoin

Création des coins

La création des coins doit être limitée pour que la monnaie ait un minimum de valeur.

Les nouveaux coins sont minés progressivement vers leur existence en suivant un jeu de règles convenues mutuellement. Un utilisateur minant des bitcoins exécute un programme qui cherche sans-relâche la solution à un problème mathématique dont la difficulté est précisément connue. Elle est automatiquement ajustée régulièrement afin que le nombre de solutions trouvées globalement, par tout le monde, soit constant : une moyenne de 6 par heure. Lorsqu'une solution est trouvée, l'utilisateur peux indiquer à tout le monde l’existence de cette nouvelle solution, ainsi que d'autres informations, assemblé en ce qui s'appelle un "bloc".

Les blocs contiennent 25 bitcoins pour le moment (50 initialement). Ce montant, connu sous le nom de récompense de bloc, est une incitation pour que des personnes effectuent ce calcul pour générer des blocs. Environ tous les 4 ans, le nombre de bitcoins minés dans un bloc est divisé par deux. Un bloc généré par un utilisateur malveillant qui ne respecte pas cette règle (ou tout autre règle) sera rejeté par le reste du monde. Enfin, pas plus de 21 millions de bitcoins seront en circulation.

Comme la récompense de bloc va décroître au fil des années, les mineurs obtiendront alternativement de l'argent pour leur matériel et électricité en collectant les frais de transactions. L'émetteur d'un transfert d'argent peux de manière volontaire payer des frais de transaction qui sera reçue par la personne trouvant le bloc suivant. Payer ces frais encouragera les mineurs à inclure des transactions dans un bloc plus rapidement.

Envoi de paiements

Afin de garantir qu'un tiers, qu'on appellera Ève, ne puisse dépenser les bitcoins d'autre personnes en effectuant des transaction en leurs noms, Bitcoin utilise la cryptographie à clé publique afin de signer et vérifier les signatures numériques. Dans ce système, chaque personne, comme Alice ou Bob, a une ou plusieurs adresses chacun, associées à une paire de clé publique et privée qu'ils gardent dans un porte-monnaie. Seul un utilisateur avec sa propre clé privée peut signer une transaction pour donner une partie de ses bitcoins à une autre personne, mais tout le monde peux valider cette signature en utilisant la clé publique de cet utilisateur.

Supposons qu'Alice veuille envoyer des bitcoins à Bob.

  • Bob envoie son adresse (depuis laquelle sa clé publique peut être déterminée) à Alice.
  • Alice ajoute la clé publique de Bob et la quantité de bitcoin à transférer dans un message : un message de 'transaction'.
  • Alice signe la transaction avec sa clé privée.
  • Alice diffuse la transaction sur le réseau Bitcoin afin qu'elle soit vue par tous.

(Seules les deux première étapes requièrent une action humaine. Le reste est fait par un logiciel Bitcoin.)

En regardant cette transaction depuis l'extérieur, n'importe quelle personne sachant que ces adresses appartiennent à Alice et Bob peuvent maintenant savoir qu'Alice a donné son accord pour transférer ce montant à Bob, car personne d'autre n'a la clé privée d'Alice. Alice ne serait avisée de donner sa clé privée à d'autre personnes, car cela leur permettrait de signer des transaction en son nom, supprimant son accès à ses fonds.

Plus tard, lorsque Bob souhaite transférer la même somme à Charlie, il fera la même chose:

  • Charlie envoie son adresse à Bob.
  • Bob ajoute la clé publique de Charlie et la somme de bitcoin à transférer dans un message : un message de 'transaction'.
  • Bob signe la transaction avec sa clé privée.
  • Bob diffuse la transaction sur le réseau Bitcoin afin qu'elle soit vue par tous.

Seul Bob peut faire cela car lui seul a la clé privée nécessaire à la signature de cette transaction.

Ève ne peux changer l'appartenance de ces bitcoins en remplaçant la clé publique de Bob par la sienne, parce qu'Alice a signé le transfert à Bob en utilisant sa propre clé privée, qui n'est pas visible par Ève, et ce transfert indique que les bitcoins qu'elle avait, appartiennent maintenant à Bob. Donc si Charlie admet que les bitcoins étaient à l'origine dans les mains d'Alice, il acceptera également le fait que ces bitcoins ont été ensuite transmis à Bob, et que maintenant Bob lui passe ces même bitcoins.

Empêcher les double-dépenses

Le processus décrit ci-dessus n'empêche pas Alice d'utiliser les même bitcoins dans plus d'une transaction. Un autre processus l'empêche; c'est l'une de innovations principales derrière Bitcoin.

Les blocs dans la chaîne principale (en noir) est la plus longue série de blocs qui va du bloc de genèse jusqu'au bloc courant. Les blocs orphelins (violet) sont ceux qui ne font pas partie de la chaîne la plus longue
  • Les détails à propos des transactions sont envoyés et retransmis au plus grand nombre d'ordinateurs possibles.
  • Une chaîne de blocs s'allongeant constamment contient l'enregistrement de toutes les transactions est maintenue collectivement par tous les ordinateurs membres du réseau (chacun a une copie entière de cette chaîne).
  • Afin d'être accepté dans la chaîne, les blocs de transaction doivent être valides et doivent inclure une preuve de travail (un bloc est généré par le réseau toutes les 10 minutes).
  • Les blocs sont chaînés de manière à ce qu'ils ne soit pas possible de changer un bloc sans avoir à recalculer tous les suivants.
  • Lorsque plusieurs suites valides de la chaîne sont visibles, seule la plus branche la plus longue est acceptée et continuée.

Lorsque Bob voit que sa transaction a été incluse dans un bloc, qui fait partie de la chaîne de blocs la plus longue et grandissant le plus vite, il peut être sûr que la transaction d'Alice a bien été acceptée par les ordinateurs du réseau et enregistrée définitivement, empêchant de cette manière Alice de créer une deuxième transaction avec les même bitcoins. Pour contrer ce système et double-dépenser ses bitcoins, Alice devrait posséder plus de puissance que tous les autres utilisateurs combinés.

Anonymat

Quand il s'agit du réseau Bitcoin lui-même, il n'y a pas de compte à créer, et pas d'adresses email, nom d'utilisateurs ou mots de passe nécessaires pour garder ou dépenser des bitcoins. Chaque solde est simplement associée avec une adresse et sa paire de clé publique/privée associée. L'argent "appartient" à n'importe quelle personne ayant la clé privée et signant des transaction avec. De plus, ces clés n'ont pas besoin d'être enregistrées à l'avance où que ce soit, elle sont seulement utilisées lorsqu'elles font partie d'une transaction. Les parties effectuant une transaction n'ont pas besoin de connaître leurs identités mutuelles, de la même manière qu'un commerçant n'a pas besoin du nom d'un client payant en liquide.

Une adresse bitcoin correspond mathématiquement à une clé publique et ressemble à ça :

1PC9aZC4hNX2rmmrt7uHTfYAS3hRbph4UN

Toute personne peux avoir de nombreuses adresses, chacune ayant son propre solde, qui rends difficile de savoir quelle personne a quel solde. Afin de protéger sa vie privée, Bob peux générer une nouvelle paire clé privé-clé publique pour chaque transaction entrante, et le logiciel Bitcoin officiel encourage ce comportement par défaut. En suivant l'exemple mentionné au dessus, lorsque Charlie reçoit les Bitcoins de Bob, Charlie ne sera pas capable d'identifier qui était le propriétaire de ces bitcoins avant Bob.

Casse / Nomenclature

Etant donné que Bitcoin est à la fois une monnaie et un protocole, la casse peut être source de confusion. La pratique courante est d'utiliser Bitcoin (au singulier avec un B majuscule) pour nommer le protocole, logiciel et la communauté, et bitcoins (avec un b minuscule) pour nommer les unités de la monnaie.

Voir et explorer le système Bitcoin

Vous pouvez directement observer le système en mouvement en visitant Blockchain.info ou Bitcoin Block Explorer. Ces sites vous montrent les derniers blocs dans la chaîne de blocs. La Chaine de bloc contient l'historique de toutes les transactions validées qui ont pris place. Vous pouvez noter le nombre de blocs générés pendant la dernière heure, qui sera en moyenne 6. De plus, le nombre de transaction et la somme totale de bitcoins transférés récemment est visible.

Ensuite, naviguez sur l'un de ces blocs. Le hash du bloc commence avec un nombre de zéros. C'est ce qui fait que créer des blocs est si difficile; un hash qui commence avec de nombreux zéros est plus difficile à trouver qu'un hash avec peu de zéros. L'ordinateur qui a généré ce bloc a du utiliser de nombreuses valeurs de Nonce (aussi listées sur la page du bloc) jusqu'à ce qu'il en trouve un qui génère cette suite de zéros. Vous pouvez également voir le bloc précédent/ Chaque bloc contient le hash du bloc qui le précède. C'est ce qui forme la chaîne de blocs. Maintenant regardez toutes les transactions que contienne le bloc. La première transaction est le revenu qu'a gagné l'ordinateur qui a généré ce bloc. Ce montant inclut une quantité fixe de bitcoin créé "à partir de rien" ainsi que d'éventuels frais des transactions contenues par ce bloc.

Cliquez sur une transaction et vous verrez qu'elle consiste de plusieurs montants entrants ou sortants. Avoir plusieurs montants entrants et sortants dans une transaction permet au système de joindre et diviser des montants de toutes les manières possible, permettant d'utiliser des fractions de bitcoin. Chaque montant entrant est une transaction passée (que vous pouvez également voir) depuis l'adresse de quelqu'un, et chaque montant sortant est adressé à quelqu'un, et fera également partie d'une transaction future (que vous pouvez consulter si elle a déjà eu lieu.)

Enfin, vous pouvez suivre n'importe quel lien d'adresse et voir les informations disponibles publiquement pour chacune.

Pour avoir une impression générale de l'activité du réseau Bitcoin, vous pouvez visiter des sites de monitoring tels que :

Combien de personnes utilisent Bitcoin ?

Il est difficile de répondre de manière précise à cette question. Une des approches et de compter combien de clients logiciel bitcoin ont été connectés dans les 24 dernières heures. Il est possible de les compter car certains clients communiquent leur adresse au reste du réseau de manière périodique. En septembre 2011 cette méthode a suggéré qu'il y avait environ 60 000 utilisateurs.

A voir également